OSEZ MAINTENANT

Famille lifestyle - blog des parents
violence-des-enfants
PARENTALITE

Le châtiment corporel est dangereux pour l’enfant

violence-des-enfants

Credit photo Freepik

Le châtiment corporel c’est « Action prise par des parents/gardiens avec l’intention de causer de la douleur afin, le plus communément, de corriger un comportement et d’en éviter la répétition » E. Durrant

 

Nous vivons dans une société qui va très vite. Il faut gérer de longues journées de travail avec les transports en commun qui connaissent parfois des troubles qui engendrent des retards. Il faut courir pour arriver à l’heure au travail ou encore aller chercher les enfants le soir à l’école.

En fin de journée, il faut affronter le temps passé en famille qui n’est pas de tout repos.

Il arrive que certains parents, face à leurs problèmes quotidiens, perdent patience et frappent leur enfant pour des raisons diverses et variées : lorsque l’enfant fait tomber une assiette, pleure sans cesse, crie sans raison apparente, se met en colère, refuse de débarrasser la table, refuse d’aller au lit etc.

Les parents pensent que le châtiment corporel entraine une obéissance efficace et rapide.

Ils se disent qu’une petite gifle ou une fessée ne fait pas de mal.

 

Le châtiment corporel entraine des séquelles graves

  • Blessures physiques

Une gifle donnée à un enfant en bas âge peut entrainer des hémorragies cérébrales ou des graves lésions de l’appareil auditif.

Une douleur très forte peut provoquer une perte de connaissance.

  • Blessures psychologiques

L’enfant développe un sentiment de rejet face aux parents violents. Sa santé mentale devient fragile et ceci peut créer un manque de confiance à l’âge adulte. Il a l’impression de ne pas être aimé.

  • Impact sur l’éducation

Le châtiment corporel n’est pas un modèle d’éducation. L’enfant est contraint d’obéir pour éviter la sanction. Il n’assimile pas la leçon de vie. L’enfant peut développer des comportements antisociaux pour se protéger.

 

Remplacer le châtiment corporel par une éducation bienveillante

  • Instaurer le dialogue.

Derrière le comportement d’un enfant se cache un message. Notre rôle en tant que parent, c’est de rechercher les raisons et de voir en collaboration avec l’enfant ce qu’on peut mettre en place qu’il s’améliore.

  • Le parent doit revoir son état psychologique

Rien ne peut justifier qu’on porte la main sur un enfant. Cependant les parents doivent trouver du temps pour se reposer, prendre soin d’eux et ainsi éviter que nos enfants deviennent nos souffre-douleur. Le manque de patience peut être provoqué par le stress et la fatigue.

  • Mettre en place une éducation non violente

L’enfant se sentira aimé, il prendra confiance en lui. Il comprendra le pourquoi du comment. Il saura s’exprimer librement et aura une facilité à se sociabiliser. Un enfant bien dans tête grandit en bonne santé.

 

Si cet article vous a plu, merci de le partager.

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.