OSEZ MAINTENANT

Famille lifestyle - blog des parents
Comment arrêter de critiquer ton enfant
PARENTALITE

Comment arrêter de critiquer ton enfant?

parentalite positive

Tu critiques ton enfant de manière consciente ou non. Tu ne te rends pas compte de l’impact que ces mots ont sur son estime de soi. Parfois, tu pars d’un bon sentiment, mais les mots que tu dis peuvent blesser. il arrive aussi que tu dévalorises ton enfant auprès d’autrui.

Ton comportement est animé par tes propres pressions : sociales, familiales, générationnelles…Les enfants subissent la pressions des parents qui attendent des résultats ; résultats conformes à ce que les parents eux-mêmes n’ont pas pu accomplir dans la vie et espèrent que ce vide soit comblé par leurs enfants ; résultats par apport aux attentes de la société, résultats en comparaison à l’environnement, au fils d’une ami, à la cousine qui a un parcours parfait et bien d’autres encore. Pire encore, parfois les critiques sont répétées à des tierces personnes.

 

La voix intérieure

 

Voici comment tu critiques ton enfant :

Vie scolaire :

  • Dans notre famille nous sommes tous des génies, qu’est-ce qu’il t’arrive ?
  • Tu as peut être dépassé la moyenne, mais ta note n’est pas suffisante.
  • Si tu continues comme ça, tu finiras balayeur de rue.
  • Depuis la maternelle, ta sœur a toujours été excellente, pourquoi ne fais-tu pas pareil ?
  • Comment veux-tu intégrer une grande école avec 13/20 ?
  • Tu n’as pas pu être délégué de classe ? c’est vraiment nul.
  • Ton cahier est un brouillon, tu écris vraiment mal, impossible de te lire
  • Tu es vraiment casse-pied, tu n’iras nulle part avec ce comportement.
  • Tu le regretteras plus tard.
  • Tu passes à côté de la vie

Loisirs :

  • Tu es trop lente, on dirait une tortue
  • Ta taille de guêpe ne te sert à rien
  • Tu es incapable de gagner une compétition
  • Tu es un looser
  • Tu as une voix de crapaud, le cours de chant n’est pas fait pour toi.
  • Tu manges trop, j’espère que le sport va te faire maigrir

Vie familiale :

  • Ouf ! quand tu n’es pas là, la maison respire
  • Tu génère des tensions quand tu vas dans la chambre de ton frère
  • Je me disais bien que c’est toi qui avais cassé le verre, qui d’autres ?
  • Tu es trop bordélique
  • Tu mets une éternité à t’habiller
  • Tu es toujours à la traine
  • Ta chambre est toujours mal rangée

 

Il y a encore une longue liste de mots. Ils peuvent paraitre anodins, mais la résonnance a un impact sur les enfants. Quel que soit le message qu’on veut faire passer ou l’intention positive qui se cache derrière les mots, il est possible formuler les phrases différemment.

Il n y a pas de parents parfaits et un enfant n’est pas formé sur mesure sinon ce n’est plus un être humain.

Nous avons des attentes vis à vis de nos enfants, mais il faut aussi leur laisser un espace afin que leur nature puisse s’exprimer. Cette nature peut te déplaire, mais il faut d’abord qu’elle s’exprime. Il est tout à fait possible d’avoir des enfants qui n’ont pas le caractère qu’on attend, qui n’ont pas les mêmes goûts que ceux de ses parents, qui développent des centres d’intérêts qui peuvent paraitre très surprenants.

 

Rappelez-vous que les enfants commettent obligatoirement des erreurs et que nous sommes tous passés par là.

Richard Carlson.

 

Voici ce qui arrive quand tu critiques ton enfant :

L’enfant se sent rejeté, humilié, trahit, abandonné et voit l’injustice. Lise Boubeau en parle dans les 5 blessures de l’âme. L’estime de soi en prend un coup au fil du temps.

 

  • Il peut développer la faiblesse et la peur du rejet
  • Il devient une victime et se laisse agresser par les autres
  • L’enfant cherche à plaire aux autres et oublie de penser à lui-même
  • L’enfant n’a pas le courage d’affirmer son opinion par peur des moqueries
  • L’enfant a peur de prendre des initiatives
  • Il se replie sur lui-même et devient asocial
  • L’enfant peut devenir agressif par instinct de protection
  • L’enfant voit les autres comme une menace
  • L’enfant se confie moins
  • L’enfant s’endurcir en reniant ses sentiments, il peut alors s’avérer difficile de savoir ce qui ne va pas.
  • L’enfant développe un sentiment d’infériorité et pense que les autres sont meilleurs que lui.
  • L’enfant fini par croire qu’il n’est bon à rien
  • L’enfant pense que tout ce qu’il fait ne sera pas apprécié et perd tout plaisir.
  • L’enfant va provoquer des conflits et ne supporteras plus les réflexions à son égard.
  • L’enfant développe un manque persévérance et abandonne au premier obstacle.

 

Voici le moyen d’arrêter de critiquer son enfant ?

Quand nous avons pris l’habitude de dire certaines choses, nous croyons que ce ne sont que des mots et que ça ne fait de mal à personne, il peut parfois s’avérer difficile d’y remédier. Des fois on se fait des réflexions du genre, « oh, c’est pour rire ! », « c’est la vérité, je dis ce que je pense », « il faut bien que je dise les choses quand ça ne va pas ! ». Pour éviter que les mots deviennent des maux, il y a tout un autre langage à employer.

 

Ne remplissez pas vos enfants comme des vases, mais ravivez-les comme du feu.

Montaigne.

 

 

 

Il faut transformer les critiques en champs d’amélioration : « que faut-il mettre en place pour améliorer ce qui ne va pas » pour le bien-être et le bonheur de l’enfant.

S’entrainer à faire cet exercice, va diminuer au fil du temps les mots qui ont tendance à dévaloriser l’enfant et lui.

Voici les mots constructifs à utiliser qui permettent de bannir les critiques :

 

Mettre l’accent sur ce qui a été bien fait :

  • Tu as fait des efforts, bravo !
  • Tu t’es amélioré, génial !
  • Tu as essayé, c’est courageux, bien !
  • Tu as pris des risques, chapeau ! ce n’est pas donné à tout le monde.
  • Tu fais régulièrement des progrès
  • Tu as trouvé la solution comme un grand
  • Tu te débrouille très bien
  • Ça se voit que tu es motivé, continue
  • Tu as l’esprit créatif
  • Tu es enthousiaste
  • Tu as pris des initiatives, chouette

L’aider à reconnaitre sa valeur et célébrer

Dire à l’enfant qu’il doit être fier pour tous ses exploits.

  • Tu as rangé tes jouets tout seul comme un grand
  • Tu as pensé aux bottes de pluie
  • J’ai remarqué que tu ranges systématiquement tes affaires après avoir fait les devoirs
  • Aujourd’hui tu as réussie à aller à l’école tout seul
  • Tu animes la maison, ta présence est remarquable
  • Tu as défendu ton copain contre l’injustice de ses camarades

Lui donner un sentiment de sécurité, même si ça parait évident

  • Je t’aime
  • Je suis fier de tes efforts, nous verrons ensemble, quelle stratégie adopter pour aller plus loin.
  • Je suis heureuse de passer du temps avec toi.
  • J’aime quand tu me racontes tes journées
  • Tu as une voix exceptionnelle, c’est qui fait ta particularité
  • Je suis à ta disposition pour t’aider à construire ton projet
  • Nous allons adopter une nouvelle méthode pour faire progresser ta note
  • J’essaierai de me libérer le plus souvent pour te consacrer du temps.
  • Passer du temps ensemble sans n’avoir rien à se dire, en appréciant le moment présent.

 

Il y a encore un grand nombre de mots et de phrase pour encourager l’enfant et l’aider à être heureux. Chacun peut l’utiliser selon sa situation.

L’enfant apprend aussi par l’exemple, Michael Levine disait : « Vis ta vie de la manière dont tu aimerais que tes enfants vivent la leur ». Dorothy LAW NOLTE en parle aussi ici.

Si cet article t’a apporté de la valeur, je serais très intéressée, si tu me parlais des résultats obtenus dans les commentaires.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *