OSEZ MAINTENANT

Famille lifestyle - blog des parents
Fête des meres
PARENTALITE

Cette maman imparfaite que j’aime tant !

maman

Bonne fête à toutes les mamans du monde

 

 

J’aurais pu donner un autre titre à cet article : « Ce que j’ai découvert quand je suis devenue parent ».

Comme un bon nombre de parents, avant j’avais des principes, aujourd’hui je suis maman.

 

Je sais ce que c’est qu’un enfant qui ne veut pas aller se coucher, un bébé qui fait caca au moment où il faut sortir de la maison pour aller le déposer à la crèche, sachant qu’en changeant sa couche, on prend du retard pour déposer les frères et sœurs à l’école.

Je connais les nuits blanches lorsque tous les enfants sont malades au même moment et qu’il faut en prendre soin.

Je vis au quotidien les conflits entre fratrie : « Maman, Mia m’a donné des coups de pied » ; « Non, ce n’est pas vrai, c’est elle qui a commencé ».

Ayant une adolescente à la maison, je découvre aussi que la relation parent enfant change en fonction de l’âge de son enfant.

 

Alfred de Musset : « Arrive-t-il quelque bonheur ? Vite, à sa mère on le raconte.

C’est dans son sein consolateur qu’on raconte ses pleurs ou sa honte.

Je veux devoir tout mon bonheur à la tendresse maternelle ».

 

 

famille

J’apprends à être parent et j’avance avec mes erreurs et mes forces. Au milieu de tout ceci, j’ai une éducation à donner à mes enfants. Cette éducation dépend de ce que j’ai reçu, de l’environnement, de mes croyances, de mes rêves, de mon caractère et de mon ’histoire familiale.

 

Au-delà de tout, je cherche le meilleur pour mes enfants. Il n’y a pas de parent parfait, pas d’enfant parfait et pas d’éducation parfaite. Je mets en place des outils marchent dans certains cas et d’autres plus adaptés en fonction de la situation.

 

Dans le cadre de la fête des mères, je veux honorer la mienne et toutes les mamans du monde. Je veux célébrer les imperfections, et les gaffes des mamans qui sont en réalité de grands apprentissages. Oui parce que un parent, ça fait aussi des gaffes, oui, les enfants le voient.

 

Victor Hugo « Que ne te dois-je point ?

O mère tant chérie, tu me donnas le jour, me nourris de ton lait

et je ne dois la vie qu’à ton prudent amour »

 

 

J’ai appris que lorsque je suis en colère contre mes enfants, cette situation les amène à comprendre que ma colère n’enlève pas mon amour pour eux. Plus tard, ils seront confrontés à la colère d’un ami, d’un enseignant ou d’une relation, ils sauront ainsi faire la part des choses.

 

J’ai appris que lorsque j’ai offensé mon enfant ou alors lorsque j’ai eu une attitude inappropriée, je prends le temps de m’excuser auprès de lui. Il pourra aussi faire de même quand il sera confronté à la même situation car les enfants apprennent par l’exemple.

 

J’ai appris que lorsque je m’améliore, ils apprennent qu’il ne faut pas s’apitoyer sur son sort, sur ses erreurs. Il faut rechercher de nouvelles approches et faire mieux.

 

J’ai appris que lorsque je manque de temps, ils apprennent à être indépendants.

 

J’ai appris que lorsque je manque de patience, je leur enseigne qu’il faut savoir repérer les limites et les respecter.

 

J’ai appris que lorsque je pleure, je leur montre que j’ai des émotions et qu’il n y a rien de mal à les montrer.

 

J’ai appris que lorsque j’oublie une date de sortie, un rendez-vous important qui les concerne ou autre, ils comprennent que nous sommes une équipe et qu’ils doivent participer à la vie familiale en faisant des rappels.

 

J’ai appris que lorsque je fais des erreurs, je leur enseigne que l’erreur est humaine. Il faut savoir le reconnaitre.

 

J’ai surtout appris que les aime plus que tout au monde.

 

blog femme maman

 

 J’ai écris cet article dans le  cadre des lundis bienveillants du blog : astuces-bienveillantes.com

 

Si cet article vous apporté de la valeur, merci de partager

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *