OSEZ MAINTENANT

Famille lifestyle - blog des parents
Comment guérir les blessures de l'âme-
DEVELOPPEMENT PERSONNEL PARENTALITE

Comment guérir des blessures de l’âme?

Comment guérir des blessures de l’âme qui persistent à l’âge adulte?

 

« Souffrir des conséquences des blessures de l’âme n’est pas seulement limité à un groupe restreint de personnes, mais touche la majorité des habitants de cette planète. Mais seul un petit nombre veut le savoir, car la peur devant l’impuissance, jadis, de l’enfant battu, les empêche d’en prendre connaissance. Car je pars de l’hypothèse que nous tous, à très peu d’exceptions près, étions battus au cours de notre enfance, la plupart du temps très tôt (suivant en cela les conseils de la pédagogie noire cf. « C’est pour ton bien »). Un enfant battu s’attend à être puni pour toutes les manifestations de mécontentement et surtout la colère. Cette peur peut rester inconsciente (car son origine n’a jamais été assimilée, ni même découverte) mais elle peut agir très activement accompagnant la personne toute sa vie et déterminer tout son comportement. » Alice Miller

 

« Nous ne pouvons régler les problèmes liés aux maltraitances par des thérapies évitant les faits, et ne se limitant qu’aux fantasmes. Mais nous pouvons nous libérer des suites de ces traumatismes, si nous sommes prêts à nous confronter émotionnellement avec la vérité de notre enfance, abandonner le déni de notre souffrance, développer l’empathie pour l’enfant que nous étions et ainsi comprendre les raisons de nos peurs. C’est ainsi que nous pouvons nous libérer du poids des angoisses et des sentiments de culpabilité dont on a chargé nos épaules depuis nos plus jeunes années. Grâce à la découverte de notre histoire et de nos sentiments, nous apprenons à connaître la personne que nous sommes, et apprenons à lui donner ce dont elle a besoin impérativement, mais qu’elle n’a jamais reçu de la part des parents : l’amour et le respect. C’est le but même de la thérapie : les blessures peuvent guérir si elles sont prises au sérieux et pansées, cependant, l’existence des cicatrices ne doit pas être niée. » Alice Miller

 

Rappel des blessures de l’âme : Le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice

 

1- Comment guérir des blessures de l’âme qui persistent à l’âge adulte : une méditation qui aide.

 

 

 

2- Comment guérir des blessures de l’âme qui persistent à l’âge adulte ? : Un poème qui aide

 

Bonjour ! Je suis ton enfant intérieur, est-ce que je peux te parler ?

Je me sens terriblement seul (e). Tu n’as pas été souvent là pour moi.

Je sais ce que tu as appris. Sauf que maintenant tu es adulte et tu peux changer ton rapport avec moi.

Je désire que tu m’amènes m’amuser, que tu me fasses rire.

Tout est tellement sérieux avec toi. Ça m’a presque tué.

J’ai besoin de toi, c’est toi le chauffeur du véhicule me permettant de me réaliser.

Tu as laissé les autres m’écraser, et par le fait même, écraser mes besoins et désirs. Ensuite tu as poursuivi leurs œuvres.

Je suis heureux (se) de voir que maintenant tu sais que j’existe et que tu reconnais que parfois ma présence.

J’ai eu très peur que tu me laisses tomber à nouveau. Que tu cesses de m’écouter et que tu cesses de considérer mes besoins et désirs.

Lorsque tu ne m’écoutes pas, je souffre et te le fais savoir. Tu sais l’autre jour quand tu as ressenti ce malaise, c’était moi qui attirais ton attention.

Quelquefois ça fonctionne d’autre pas. Tu es très fort (forte). Moins tu m’écoutes et plus le malaise est grand. Si ça te fait mal, c’est que moi j’ai mal. S’il te plaît, reste avec moi. Permets moi d’être

Sous ma peine se cache ma joie. Sous ma colère, l’Amour. Sous ma peur la confiance en toi. 

Ma colère contre toi est grande, laisse-moi simplement l’exprimer, laisse-moi te dire ce que ça m’a fait que tu m’écrases, que tu me traites de nom.

Tu n’utilisais pas toujours des mots pour m’écraser mais c’était et c’est tout comme. Laisse-moi te dire ce que ça m’a fait, que tu me dises que je n’aie pas raison de ressentir mes émotions.

Je sais, c’est ce que tu as appris, mais tu peux changer ça. Laisse-moi te dire ce que ça m’a fait que tu me dises, que je devrais plutôt être comme ci ou comme ça.

Laisse-moi aussi te dire ce que ça m’a fait que tu me dises que je devrais ressentir ça ou ça plutôt que ceci ou cela.

Je suis en boîte, enfermé, étouffé sous tes croyances, au rancard. Tu sers aux autres. Comprends que tu n’as aucun pouvoir sur les autres. Tu en as sur toi et c’est tout.

Tu as le pouvoir de me laisser vivre, de me permettre d’être, de rire, de m’amuser, tu as aussi le pouvoir de m’écouter.

Toi seul sais vraiment tout ce que j’ai vécu. Toi seul peux vraiment me comprendre. Tu as le pouvoir de m’aimer, de me reconnaître, de me choyer, de réaliser mes désirs.

N’est-ce pas tout cela que tu cherches à l’extérieur ??? Est-ce que tu comprends que j’ai besoin de tout ça? Pas des autres mais de toi.

Tu as le plus grand pouvoir. S’il te plaît, je t’en prie ne me laisse plus jamais tomber, plus jamais. J’ai tellement de peine. Sans toi je meurs. Sans toi je souffre. J’ai besoin de toi. Tellement besoin.

 

Ton Enfant Intérieur.

Auteure : Manon Sénécal

 

3- Comment guérir des blessures de l’âme qui persistent à l’âge adulte ? : petite astuce

 

 

Petite astuce. Faites une rétrospective Le soir, notez les incidents quotidiens qui vous ont fait vivre des émotions. Quand vous constatez que quelque chose touche votre blessure, ne blâmez pas l’autre. Mais ne vous blâmez pas non plus. Soyez attentif Observez chaque fois où vous faites aux autres ce que vous leur reprochez. Faites le lien Pour changer d’attitude, faites le lien entre l’incident et la blessure. Prenez contact avec la peur Il s’agit de la peur que nous avons pour nous-mêmes, celle reliée à la blessure. Prenez le temps nécessaire Pour que peu à peu vos blessures guérissent et soient de moins en moins sensibles, prenez du temps. Dédramatisez Et pour ce faire, essayer d’en rire !

 

Si cet article vous a apporté de la valeur, merci de partager.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *